Le marketing à l’ère digitale: métamorphose ou cure de jouvence?

le 12 juillet 2011 par


SAVE THE DATE!

L’ESCP Europe & le Boostzone Institute organisent  un Business Breakfast le 16 septembre 2011
dans les locaux d’ESCP-Europe, 79 avenue de la République, Paris 11ème.

Bon, d’accord, on parle de marketing 2.0 (d’ailleurs une recherche Google sur “marketing 2.0” donne 880000 liens), mais, en dehors du fait que de nouvelles pratiques viennent se greffer sur des anciens concepts, cela veut il dire que le marketing de papa est mort ? Il est aujourd’hui aidé d’outils extraordinairement performants, permettant de « toucher » les consommateurs pratiquement un par un (marketing to one), à un coût moindre, par des canaux surmultipliés, etc. Et le tout ne fait qu’annoncer une révolution encore plus grande, celle du Big Data, quand la masse d’information laissée par chacun d’entre nous à chaque minute pourra être analysée en gros et en détails pour mieux nous cibler.

Mais sur le fond, au delà de ces techniques issues à la fois de la grosse Bertha et de la chirurgie de précision, de quelle nature sont les vrais changements et quelles sont les règles qu’il faut toujours respecter, voir respecter encore plus, dans ce nouveau monde du marketing ? Les fondamentaux ont ils changé ?

Le consommateur et sa personnalité, ses désirs et ses besoins ont toujours besoin d’être vraiment compris, même et surtout en marketing to one où finalement la demande de respect n’a peut être jamais été aussi forte, le sentiment d’être potentiellement abusé jamais aussi fort et le potentiel à exprimer son mécontentement jamais aussi élevé; le prix a toujours besoin de correspondre à une vraie valeur apportée même quand des prix à 0,99 euros sont devenus une sorte de prix psychologique (qui n’est pas sans rappeler la logique originale des Prisunic et des Monoprix); la distribution, fut elle virtuelle, doit toujours apporter le produit (les débats sur les marges de 30% prises par Apple pour distribuer des livres par ses Apps ne sont qu’un débat sur le coût d’un nouveau canal que l’on aurait voulu croire gratuit) ; la communication sur les valeurs ajoutées doit toujours être convaincante, fut elle à travers les « amis », et, quand elle ne l’est pas, elle est encore plus qu’avant considérée comme du bruit, une nuisance.

La mode du 2.0 à toutes les sauces semble parfois avoir fait miroiter des révolutions qui auraient permis de s’affranchir des fondamentaux, y compris en marketing.

L’Institut Boostzone et le département marketing de l’ESCP Europe organisent le 16 septembre prochain une demi journée atelier de travail sur le sujet et vous convient à venir réfléchir avec eux sur « LE MARKETING A L’ERE DIGITALE : METAMORPHOSE OU CURE DE JOUVENCE ? »

Le nombre de places est limité, la participation aux frais est de 160 euros TTC (120 pour les membres du Boostzone Institute). Vous pouvez vous inscrire ici.

Cette matinée s’adresse aux responsables marketing, communication et développement produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *