Recruter en 2040 ou Madame Marquise et l’asymétrie informationnelle

le 4 décembre 2019 par


Le 15 décembre 2040

Merci Madame Marquise de nous avoir confié cette mission afin de vous aider à changer votre parcours professionnel. Je vais vous présenter les résultats de nos analyses concernant votre profil et votre employabilité.

  • Rassurez-vous, rien de très exceptionnel par rapport aux autres personnes de votre génération n’est apparu dans votre profil.

Je vous rappelle que notre société a été fondée en 2025 et est spécialisée dans l’aide à la recherche du meilleur employeur pour des candidats au changement. Elle sert surtout à réduire les asymétries informationnelles entre ce que tout employeur potentiel peut savoir sur un candidat et ce qu’un candidat sait sur lui-même ou pense que l’entreprise sait sur lui.

Je vous rappelle comment nous travaillons.

  • Nous analysons l’ensemble des données auxquelles nous pouvons accéder comme le ferait un employeur, de façon légale ou non.

  • Nous utilisons une IA sophistiquée basée sur plus de 15 ans d’expérience et des millions de recherches de profils.

  • Nos conseillers spécialisés, qui ont des formations en IA, en neurosciences, en biologie, en sociologie du marché du travail, analysent ces données afin de parvenir aux conclusions que nous allons vous remettre aujourd’hui.

Tout d’abord faisons un point de rappel quant aux données que nous recherchons et analysons : 

  • D’abord du classique :

    • Votre CV formel vérifié

    • Votre CV informel (avec expérience réelle, validation de savoir-faire et d’expériences, etc.), y compris les activités parascolaires puis para-professionnelles de toutes sortes, sociales, politiques et économiques. Nous regardons aussi les « trous » dans le cv et la façon dont ils ont été comblés.

    • Votre profil psychologique à l’ancienne.

    • Nous contrôlons diverses données comme votre casier judiciaire, vos addictions, etc.

    • Nous regardons vos déclarations d’impôts, vos amendes, etc.

  • Puis nous analysons la plus grande quantité possible de données digitales disponibles sur vous, en particulier :

    • Nous utilisons la reconnaissance faciale dans la presse internationale, les réseaux sociaux, etc. pour identifier avec quoi et qui une personne est associée, ses modes de vie, sa présence professionnelle par exemple dans des colloques, etc. ainsi que son évolution à travers le temps sur au moins dix ans. Dans votre cas nous avons travaillé sur 20 ans.

    • Nous examinons votre profil social, en regardant vos amis, vos groupes, vos activités sur tous les réseaux où vous avez laissé des traces. Nous examinons bien sur le contenu de toutes vos traces de contributions sur ces réseaux.

    • Nous analysons votre profil de santé à travers votre DMP et vos recherches Google aussi au cours des 20 dernières années. Nous pouvons remonter jusqu’à votre naissance et les recherches qu’ont fait vos parents sur vos maladies infantiles ou même en analysant leurs propres profils mais c’est en général inutile.

    • Nous étudions votre profil écologique et environnemental notamment par l’analyse de votre mode de vie, de vos comptes bancaires et des données du compteur Linky.

    • Nous analysons vos mails émis et reçus ainsi que vos qualités de tri et de traitements de ce flux. Ceci s’inscrit dans une étude plus large, comportant d’autres éléments, comme notamment l’utilisation de vos diverses Apps sur votre smartphone, et permettant d’analyser votre résistance au stress, votre management du temps, vos relations à l’information en flux et en qualité.

  • Nous analysons ensuite, grâce à des techniques de pointe, des éléments en principe invisibles mais qui vont déterminer votre profil d’employabilité

    • Votre profil neurologique pour identifier vos biais décisionnels les plus flagrants et vos qualités émotionnelles et de raisonnement les plus utiles.

    • Votre profil biologique permettant d’analyser, en particulier à partir de votre ADN, que vous nous avez laissé analyser, des éléments de votre santé et de vos comportements.

  • Enfin nos psychologues se sont penchés sur vos attentes exprimées en les comparant à ce que nous avons déduit de nos analyses.

A partir de l’ensemble de ces éléments nous pouvons déterminer avec beaucoup de précision votre doppelgänger, c’est à dire votre double numérique, la somme des traces que vous avez laissées et ce qu’elles disent de vous, ainsi que votre tripple-gänger, c’est à dire ce que l’on peut inférer de votre comportement et de votre existence future. Un peu comme Amazon connaît vos goûts grâce à vos achats passés (votre doppel-gänger) et peut prédire ce que vous allez acheter prochainement (votre tripple-gänger).

Voici donc les résultats de nos analyses.

  • Vous êtes née en 2003, vous avez donc 37 ans, une jolie carrière après de brillantes études à l’X et à l’ESCP. Vous avez déjà travaillé quelques années en free-lance et dans trois entreprises. Vous souhaitez vous réorienter car la carrière toute tracée sur laquelle vous croyez être semble ne plus vous convenir

    • Ne vous inquiétez pas madame Marquise, c’est très fréquent dans votre génération

  • Vous souffrez du symptôme de l’usurpateur et c’est justifié :

    • Diplômes et expériences très prestigieuses mais peu concluantes côté pratique et à chaque fois avec des résultats plutôt moyens voire médiocres

    • Postes successifs occupés avec des beaux titres ronflants mais dont le contenu est plutôt flou

      • Ne vous inquiétez pas madame Marquise, c’est très fréquent dans votre génération

    • Cela est confirmé par vos profils psychologiques et neurologiques : vous avez tendance à préférer la pensée à l’action, vous êtes victimes de plusieurs biais bien connus en neurosciences comportementales dont celui de l’hubris, celui du tournesol, celui du halo et vous avez une assez grande tendance à tomber dans le groupthink.

      • Ne vous inquiétez pas madame Marquise, c’est très fréquent dans votre génération

    • Votre note sociale est plutôt neutre, car vous n’êtes que peu active sur les réseaux sociaux. Cela en est presque négatif car on se demande si par hasard vous ne voudriez pas cacher quelque chose, d’autant plus que votre activité de jeunesse, dans les années 2020, était plutôt dynamique, un peu marquée à gauche et écologique avec un certain activisme politique et syndical. Depuis vous vous êtes montrée très prudente. Toutefois vous avez eu tendance à liker des billets ou des tweets sans en contrôler la provenance, ce qui peut laisser supposer que vous risquez de tomber dans des bulles de filtres ou des chambres d’échos, voire des groupes complotiste, ce qui n’est pas très bon pour la note de votre sens critique.

      • Ne vous inquiétez pas madame Marquise, c’est très fréquent dans votre génération

    • Dans votre période free-lance vous avez travaillé pour des clients russes dont les activités ont été depuis dénoncées comme peut-être douteuses sur le plan économique et politique. Vous ne pouviez peut-être pas le savoir à l’époque et vous aviez besoin d’argent donc vous avez pris tout contrat qui se présentait, mais cela pourrait être retenu contre vous, même si c’était il y a plus de 10 ans et que vous étiez encore assez jeune.

      • Ne vous inquiétez pas madame Marquise, c’est assez fréquent dans votre génération et bien d’autres sont passées par là avant vous !

    • En réalité une analyse plus détaillée de votre profil social (à travers vos achats, vos recherches sur internet, vos voyages, les photos et informations que l’on trouve sur vous sur Internet, etc.) explique assez largement pourquoi vous souhaitez quitter votre employeur actuel, dont les valeurs ne correspondent plus au sens que vous recherchez dans votre vie au travail. D’ailleurs, si votre employeur actuel a fait lui-même ces analyses, il doit déjà savoir que vous souhaitez partir et s’il n’a fait aucun effort pour vous retenir au cours des derniers mois, c’est que l’insatisfaction est partagée.

      • Ne vous inquiétez pas madame Marquise, c’est très fréquent dans votre génération

    • Votre profil biologique est relativement bon, votre ADN ne laisse apparaître qu’un seul risque majeur, à forte probabilité d’occurrence. En effet vous êtes porteuse d’un gène comportant une mutation héréditaire et qui déclenche un cancer du côlon chez la femme à 45 ans et chez l’homme à 70 ans. C’est sans importance pour les hommes car c’est juste à l’âge de la retraite ; par contre pour vous cela impliquera un certain absentéisme et une baisse de votre tonus et de votre moral dans environ 7 ans le temps du traitement, soient environ six mois. Ce traitement sera couteux mais sera pris en charge par la sécurité sociale donc a priori c’est d’une incidence mineure

      • Ne vous inquiétez pas madame Marquise, c’est très fréquent, tout le monde fait face à ce type de risque aujourd’hui. Dans votre cas le fait qu’il soit aussi prévisible est d’ailleurs plutôt un point positif car cela diminue la prime de risque de la mutuelle d’assurance de votre prochain employeur.

    • Par contre l’analyse de génétique comportementale de votre ADN confirme votre tendance à la procrastination et à la réflexion plutôt qu’à l’action, à des choix politiques de gauche et à une certaine tendance à être révoltée quand quelque chose vous apparaît comme une injustice.

      • Ne vous inquiétez pas madame Marquise, c’est très fréquent. Il suffit que cette capacité de réflexion corresponde aux attentes de l’employeur, c’est seulement ennuyeux si vous voulez postuler pour un job d’action ou de vente.

    • Votre ADN et l’analyse neurologique montrent aussi que vous avez des qualités appréciées dans le monde de l’entreprise.

      • Créativité

      • Empathie

      • Sens éthique élevé

      • Ponctualité

        • C’est très bien madame Marquise mais ne vous réjouissez pas trop, c’est assez fréquent dans votre génération,

      • Vous avez envie de plus de sens dans votre vie, plus d’indépendance, mais en même temps vous souhaitez la sécurité qu’offre une grande entreprise. Par exemple vous avez fait financer la congélation de vos ovocytes par votre employeur précédent et vous souhaitez faire financer les traitements génétiques de vos embryons à venir par votre employeur futur…surtout concernant le traitement de ce fameux gène à la mutation rare dont nous parlions tout à l’heure. Voire, vous souhaiteriez que la GPA à laquelle vous pensez recourir soit aussi financée par votre employeur. Il faudra peut-être faire des choix entre votre rêve et le principe de réalité car seules les très grandes structures offrent de tels avantages. Ces traitements en effet ne sont pas couverts par la sécurité sociale.

        • Ne vous inquiétez pas outre mesure, madame Marquise, c’est très courant. Tout le monde veut le beurre et l’argent du beurre mais peu d’entreprises offrent les deux. La vie demande des compromis n’est-ce pas ? Par contre bien sûr il faudra que ces choix soient perçus comme sincères par votre prochain employeur.

      • Cette contradiction n’est pas la seule dans votre vie, vous vous présentez comme sensible à l’écologie et à l’environnement en général mais votre bilan carbone et écologique est absolument catastrophique. Vous laissez des appareils électriques allumés en votre absence, vous voyagez beaucoup en avion pour vos loisirs, vous mangez beaucoup trop de protéines animales, vous achetez de nombreux produits alimentaires importés du bout du monde, et vous avez même encore une voiture à essence. C’est comme si le fait de bien gagner votre vie, qui vous permet de payer les taxes carbones qu’implique votre façon de vivre, vous exonérait de comportements plus écologiques et durables.

        • Ne vous inquiétez pas Madame Marquise, cette contradiction est très courante, toutefois dans votre cas, si les ONG ou les entreprises vraiment responsables vous intéressent et qu’elles analysent ces données, il vaut mieux renoncer à poser votre candidature. En effet si ces entreprises sont plus vertes c’est largement car elles répondent à une pression sociale mais, en retour, elles attendent des comportements analogues de la part de leurs employés. Une enquête de journaliste sur vous pourrait leur être dommageable.

Conclusions
  • Votre note générale d’employabilité est de 75. Comme vous le savez, au-delà de 90 c’est louche et en dessous de 50 personnes ne regarde votre candidature, c’est donc un score honorable.

  • Il vous faut chercher un employeur qui a besoin de vos compétences techniques et de votre expérience, qui souhaite que vous soyez plutôt une femme de réflexion qu’une femme d’action, qui considère que les absences que vous allez connaître pour votre cancer ne nuisent pas au service que vous apporterez. Il considérera même peut-être que votre souhait de recourir à la GPA réduira vos absences potentielles pour grossesses.

  • Il ne faut pas chercher un employeur dont la mission soit trop exigeante quant à l’écologie.

  • Dans les entreprises du CAC 40 qui vous intéressent il nous semble que c’est possible mais vous allez être en concurrence avec des profils, surtout parmi les personnes plus jeunes, qui pourraient être considérés comme plus pertinents que le vôtre. En effet la génération qui a cinq ans de moins que vous a été plus prudente notamment quant à son attitude face aux enjeux de l’écologie.

Nous espérons que ces analyses éclairent vos choix, que vous êtes ainsi bien informée et qu’il y a moins de risque d’asymétrie informationnelle avec un employeur potentiel. Nous vous souhaitons beaucoup de succès dans vos démarches.

*

Comme vous le savez notre société peut vous aider à ce que votre candidature passe plus facilement les barrières des softwares d’IA de recrutement, nous vous communiquerons nos tarifs, toutefois sachez que si nous pouvons rendre votre candidature plus « visible »  et éventuellement travailler sur vos données afin qu’elles soient plus favorables à votre profil, ou plus difficile d’accès, notamment en vous aidant à effacer certaines données et en faisant jouer votre droit à l’oubli, mais sachez que nous ne sommes pas des magiciens et que les systèmes des grandes entreprises sont de plus en plus sophistiqués pour trouver les données qui vous concernent et de plus en plus sélectifs pour les traiter.

  • Mais rassurez-vous, madame Marquise, votre profil n’est pas particulièrement original, et aucun employeur ne recherche un profil parfait, seulement un profil adéquat par rapport à un poste et à une culture donnés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *