Labo 4 février 2014: Performance sociétale, quelles implications pour le management ?

Labo de recherche par

Tous nos laboratoires

La Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) des Entreprises, n’est plus ce qu’elle était. Jusque dans les années 90, elle était surtout faite de marques de bonne conscience affichées dans un but de communication. Dans les années 2000 elle est encore une série d’affichages, mais gérée de façon rigoureuse et professionnelle, plus réglementée. Elle est « papier-glacéisée » dans des rapports annuels, mais dans la plupart des cas elle reste encore rattachée à un simple acte de communication.

 Dans la décennie à venir, la Responsabilité Sociale et Environnementale va évoluer dans plusieurs directions :

  • Elle va devenir la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (toujours RSE mais plus profonde et plus inclusive de l’ensemble de l’impact de l’entreprise dans la société, y compris son impact sur l’emploi, la R&D, le développement du capital humain et immatériel, voire dans son rôle géopolitique si l’on pense à l’influence que prennent des Google ou des Facebook dans la vie politique mondiale) ;
  • Elle va devenir « sociale » au sens où les réseaux sociaux et l’image sociale d’une entreprise qu’ils véhiculent prendront un poids plus prégnant, inévitable, voire contraignant, tout en représentant aussi pour l’entreprise une opportunité potentielle de meilleure gestion de son insertion dans le nouveau paysage social ;
  • Elle va devenir stratégique et ne pourra plus se contenter d’être de la communication : la société civile et ses attentes sont omniprésentes dans les activités de l’entreprise. La nouvelle RSE va donc entrer dans les business models, dans les HR models, dans les rouages internes et externes de l’entreprise ;
  • Elle va s’individualiser au niveau de chaque manager car elle ne sera plus abstraite mais concrète, chaque unité devant rendre des comptes à la société qui l’entoure.

Le laboratoire que Boostzone-Institute  / Hay Group organisent le 4 février prochain propose aux participants de poser les bonnes questions quant à la nouvelle RSE et d’en identifier les implications pour leurs entreprises. Nous aborderons notamment :

  • La redéfinition du rôle de l’entreprise dans la société (employabilité / formation, création de richesses indirectes, place de la R&D, doit-on revenir vers un modèle « l’entreprise au centre de la Cité » ? etc.) ;
  • L’évolution du management : d’une focalisation sur l’atteinte d’objectifs financiers vers une approche compatible avec les attentes en termes de RSE ;
  • les bouleversements RH que tout ceci induit (en termes d’organisation, formation, évaluation, recrutement, gestion des carrières, rémunérations, ….).

Pourquoi un laboratoire ?
Les laboratoires de l’Institut Boostzone ont lieu depuis plusieurs années et sont des événements organisés exclusivement sur invitation, regroupant des professionnels qui se sentent concernés par un sujet crucial quant à l’avenir du management dans les grandes entreprises.

Pourquoi Boostzone Institute et  Hay Group ?
Inauguré en février 2012 par un laboratoire sur « la contribution individuelle du salarié à la performance collective de l’entreprise », le partenariat entre l’Institut Boostzone et Hay Group s’est révélé un grand succès, ce qui nous a spontanément amenés à renouveler l’initiative cette année. Il a été initié sur la base de convergences quant aux analyses et aux questions que nous nous posons, et d’une éthique partagée concernant le mode d’interaction avec les dirigeants.

Cet événement n’est pas ouvert aux inscriptions. Il est uniquement sur invitation mais il fera l’objet d’un petit déjeuner de restitution ouvert à toutes les personnes intéressées par les conclusions de ce laboratoire.