Pour Robert Locke, la gouvernance d’entreprise est à présent fortement contrôlée par une logique d’investisseurs financiers qui conduit à négliger les intérêts des employés et les autres parties prenantes de la société au sens large. C’est, pour lui, l’une des causes majeures de la crise actuelle et de la méfiance croissante envers le capitalisme moderne. Pourquoi et comment en est-on arrivé là ? 
Expert reconnu en histoire du management, Robert R. Locke apporte un point de vue argumenté sur les limites du capitalisme financier et montre que des modèles de gouvernance plus équilibrés, tels que ceux que l’on trouve dans certaines entreprises familiales ou dans divers groupes allemands et japonais, pourraient être explorés.

Ouvrage disponible (en anglais) à l’achat en ePub et en PDF sur www.boostzone-editions.fr

Également disponible chez Amazon en format Kindle.

Leave a Reply