La crise financière à la lumière des réseaux?

le 18 octobre 2008 par


Plusieurs billets de Bertrand Duperrin (dont celui-ci ) me font réfléchir sur l’interprétation que nous pourrions donner de la crise financière, nous qui prétendons nous intéresser à l’économie des réseaux et donc à la confiance interpersonnelle (axe principal de mon livre ). Un économiste japonais dont j’ai oublié le nom disait la semaine dernière que l’ensemble des montages qui ont engendré la crise financière avaient en réalité pour objectif d’autoriser des prêts financiers à des personnes à qui on n’aurait pas du prêter de l’argent.

Car qu’est-ce que la titrisation si ce n’est la tentative de transformation d’une relation contractuelle entre un créancier et son débiteur en un objet d’échange? N’est-ce pas au fond comparable cette idée dominante et fausse du knowledge management des années 90 de considérer que le savoir d’une personne peut être  mis sous forme numérique?

Sans doute le système financier de demain accordera-t-il plus d’importance à la notion de communauté. Si les tiers de confiance de ces échanges, qui sont actuellement les agences de notation, prennent un rôle plus central au sein des communautés de créanciers et de débiteurs, en s’attachant à mieux à comprendre la qualité du lien contractuel établi entre les parties plutôt que de se focaliser sur des algorithmes et des indicateurs dérivés, elles engageront véritablement leur nom et leur réputation.

Mais je reconnais que ce que je raconte est bien simpliste.

 

 

 

 

1 réflexion sur « La crise financière à la lumière des réseaux? »
  1. Un peu en bordure de ce post, je désirais signaler un article d’un collègue de l’INSEAD relatif à la conséquence de la crise sur l’usage des réseaux sociaux. (cet article fait aussi référence à un livre sur les réseau sociaux qui est par ailleurs écrit par les auteurs de cet article).

    L’article:
    Social networking sites thriving in tough times
    As people worry about financial security and careers, many will feel compelled to sign up
    By MATTHEW FRASER AND SOUMITRA DUTTA, October 24, 2008
    http://www.businesstimes.com.sg/sub/views/story/0,4574,302576,00.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *